15/01/2013

Le mot "papa" est-il tabou ?

Je me suis longtemps tâté avant d'écrire cet article. Car, à juste titre surement, j'avais peur qu'il ne fasse polémique, et ceux qui me connaissent le confirmeront : les tweets-clash, articles-clash....c'est pas mon truc. Dans la vraie vie, c'est autre chose. Mais sur le net, j'aime à croire au débat républicain, sain et respectueux.

Cela fait un donc un moment que ça me titillait, mais jusque là, j'avais résisté. M'en tenant à mon rôle de "tweetpapa", évitant de donner mon avis sur les sujets polémiques, et m'abstenant de commentaires qui auraient pu être mal interprétés sur certains (excellents) blogs qui s'emparent du sujet.

Mais l'autre jour, une goutte a fait déborder la piscine (oui, moi je dis la piscine, le vase, c trop petit !), une étincelle a mis le feu au pétard et a tout fait exploser mes bonnes résolutions ! Je vous explique : alors que j'étais tranquillement en train de faire défiler mon flux facebookien, je vois apparaitre un appel à témoignage de l'émission Les Maternelles sur France 5. Jusque là, rien d'exceptionnel : j'ai liké la page, je reçois donc leurs notifications régulièrement. Mais là, l'accroche concernait les enfants à double culture. "Super me dis-je, lisons cet appel auquel je répondrais bien (pour rappel, ma fille est franco-polonaise) !" Et là, alors que je cliquais sur "lire la suite", je vis ce texte (source : Les Maternelles) :
"Entre son papa et vous, votre enfant grandit dans une double culture. Langue, cuisine, traditions : comment se passe la transmission de ses origines ? Qu’est-ce que cela lui apporte ? Votre témoignage nous intéresse."

"Entre son papa et vous".... Parce que oui, "Entre sa maman et vous" ça aurait été grossier. C'est vrai qu'un mec qui s'implique dans l'éducation, le quotidien de sa famille qui l'emmène et va la chercher à la crèche tous les jours, qui a quasiment tout acheté les trucs de puériculture, qui s'est tapé TOUTES les visites chez le pédiatre... Bref, un mec comme ça, il aura pas son mot à dire. Non, ce ne sera pas très intéressant de l'avoir, de lui demander son avis. Il ne doit même pas s'intéresser à la puériculture du pays d'origine de sa femme (la Pologne, ndlr, faut suivre !).

Sexisme

C'est comme cette magnifique affiche (merci Aude !) là, c'est vrai, mettre un papa à la place, on comprendrait pas ! Et tous ces sites consacrés à la parentalité qui ne s'adressent EXCLUSIVEMENT qu'aux mamans. C'est vrai, des fois qu'on aurait un avis, hein, on sait jamais ?

Et pourtant, si ils sont les déclencheurs, Les Maternelles sont loin d'être les plus à blâmer. Une certaine part d'émissions, de thématiques sont consacrés aux papas. Ils sont parmi les premiers à avoir évoqué le baby blues du papa (je sais, j'y étais, et je m'étais même insurgé contre le fait qu'on ne nous demandait pas assez notre avis, Daphné avait moyennement apprécié d'ailleurs :-). Beaucoup d'autres sites ne prennent même pas en compte notre existence jusque dans leur nom de domaine ! Paroledemamans.com par exemple ! Même si devant le nombre incroyable de papas au dernier efluent mums, elle se sont décidés à nous créer notre macaron ;-) Je passe sur tous les sites consacrés à la grossesse où le terme papa est limite devenu synonyme de géniteur et point barre.

Bref, vous l'aurez compris, ça m'énerve. Et n'allez pas vous méprendre, chers lectrices que j'adore : je ne cherche pas à minimiser votre rôle ! Ce n'est pas mon corps qui souffre pendant 9 mois, ce n'est pas moi qui ai vécu les contractions... Mais bon, la nouvelle génération de papas est différente, et si il reste encore quelques clichés des temps passés, les impliquer un peu plus dans toutes ces consultations, émissions, appels à témoin... ne pourra qu'être bénéfique : les papas se sentiront plus impliqués, ils s'impliqueront donc plus, vous laissant plus de temps à vous, mamans, pour être femmes pendant quelques heures, minutes... Si j'ai, bien entendu, correctement interprété toutes mes lectures de vos fabuleux blogs dont je suis fan.

En conclusion, je repose donc la question : le mot "papa" est-il tabou ? Cher tous, si vous pensez que non, faites moi plaisir, et intégrez-nous un peu plus. J'ai même un terme très adapté à vous suggérer, qui implique 2 personnes, 2 points de vue, 2 modes opératoires... mais dans un seul mot ! Allez, je suis sympa, je vous le dis : c'est "parents".

03/01/2013

Les maladies du bébé : la gastro-entérite

Je continue aujourd'hui ma série intitulée "Les maladies du bébé" où j'essaye de partager tous les trucs et astuces que j'ai utilisé pour soigner ma fille de cette maladie (incluant les avis médicaux d'un pédiatre professionnel, voire plusieurs médecins, je vous rassure :-). Aujourd'hui, j'ai décidé de m'attaquer à la gastro-entérite.

Cette maladie bénigne au final, si elle peut être d'origine bactérienne, est dans les deux tiers des cas d'origine virale. Cela inclut donc que votre bébé se sortira tout seul de cette maladie : il produira des anticorps, qui reconnaitront donc le virus une prochaine fois. Et même si le virus est différent, la gastro suivante pourra être moins forte, moins violente.

Car, il faut bien le dire, ce qui impressionne le plus dans la gastro, c'est sa violence et l'état dans lequel elle met nos bébés ! Alors, que faire pour la prévenir et la soigner au mieux.

Tout d'abord, peu de parents le savent, mais il existe un vaccin contre la gastro-entérite ! Vrai de vrai ! Bon, je m'enflamme un peu en fait, car ce vaccin, appelé Rotateq est en fait un vaccin unique contre le plus violent des virus de la gastro-entérite : le rotavirus. Ce vaccin est oral, c'est à dire qu'il est administré en solution buvable à votre bébé. Vous pouvez donc, en théorie, le donner seul. Il s'agit de 3 solutions à boire, une par mois, sur 3 mois. Ce vaccin n'est pas pris en charge par la sécurité sociale, mais remboursé par certaines mutuelles. Chaque vaccin coute 50 €, soit au final 150 €. D'autre part, comme tout vaccin, il convient d'être conscient du choix que vous ferez, car vu qu'il est récent, on n'a que peu de retours d'expériences dessus. De notre coté, nous avons fait le choix de le lui administrer quand même.

Et je ne sais pas si c'est ce qui a été déterminant, mais en gros, depuis sa naissance (je rappelle que ma fille est en crèche donc trèssssss exposée aux différents virus de la gastro) ma fille en a fait 3.

2010. Tiorfan

La première fut sans aucun doute la plus impressionnante, à 8 mois. Des diarrhées fréquentes, une nuit difficile, mais aucun vomissement (effet Rotateq ?). Après à peine 24h, et administration du traitement donné par notre pédiatre, tout est rentré dans l'ordre. Enfin, quand je dis rentré dans l'ordre, attendez-vous tout de même à des couches peu sympathiques pendant quelques temps mais pas plus fréquentes, et surtout à un bébé en perte d'appétit pendant au moins 3 semaines parfois.

Le traitement que j'ai administré à bébé pour cette première gastro a été le suivant (ordonnance pédiatrique cela va de soi !) :
- Du Tiorfan (anti-diarrhéique) 3 fois par jour.
- De l’ultra-levure 1 fois par jour (100 mg)
- De l'adiaril (solution de réhydratation) une fois par jour.

Petites recommandations suite à mes observations :
- Ne prolongez pas le Tiorfan si les diarrhées s'arrêtent au risque d'obtenir l'effet inverse
- L'ultra-levure est bon pour aider à reconstituer la flore intestinale, n'hésitez pas à en donner sur plusieurs jours, adaptez vous, écoutez votre instinct
- L'adiaril n'est pas nécessaire plus d'une fois par jour si votre bébé boit normalement, même de l'eau. Et surtout (mais je ne sais pas pourquoi) ne le mélangez pas ! L'adiaril ne doit pas être mélangé avec un autre produit (yahourt, sucre, fruits..). Il doit être donné pur avec un biberon d'eau au dosage adapté. Après je l'ai quand même fait (erreur de débutant) et elle a survécu, donc, ne vous inquiétez pas si c'est votre cas :-)

Boite de lait Milumel Bio

Si vous avez la chance que cette première gastro survienne alors que votre enfant a commencé la diversification alimentaire, vous pouvez privilégier des fruits et légumes adaptés : compote de coings, purée de carottes, banane....

Certains pédiatres disent que le lait peut ne pas forcément être stoppé. Moi, j'aurai tendance à le stopper, par expérience. Mais si vous vous inquiétez pour sa croissance... vous pouvez alors acheter un lait de substitution adapté tel que le Diargal (lait sans lactose). Il existe bien entendu d'autres marques, je ne vous cite ici que celle que j'utilise. Par contre, vu le goût, ma puce n'en a pas voulu du tout. J'ai donc eu l'idée lumineuse (suggérée par une amie en fait :-) d'y ajouter un peu de céréales Quinoa à la vanille de chez Babybio. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances : tous les biberons furent absorbés, et bébé reprit donc une alimentation quasi normale.

La seconde gastro est survenue l'été (oui, en juillet, incroyable non ? :-/). Là encore, j'ai eu le droit à uniquement des diarrhées. J'ai réduit le lait mais je ne l'ai pas supprimé. J'ai donné un peu de Tiorfan et un peu d'ultra-levure. J'ai adapté les menus (carottes, pdt, coings...) et laissé bébé se réguler. Là encore, tout s'est vite résolu mais pendant 3 semaines elle avait peu d'appétit.

Chambre bébé

La 3ème gastro survint l'hiver. Là encore, juste quelques diarrhées. Je n'ai même pas donné de Tiorfan et me suis contenté d'ultra-levure. Tout s'est assez vite stabilisé, mais par contre, là encore, très peu d'appétit pendant plusieurs semaines.

Voilà mon petit retour d'expérience sur cette maladie impressionnante chez les bébés mais au final pas très grave. Bien entendu, si vous voyez que votre bébé se déshydrate trop au bout de 24h, que les vomissements/diarrhées ne diminuent pas... une visite directe aux urgences est impérative. Mais dans de nombreux cas, il n'est pas nécessaire d'en arriver là.

Si vous êtes adepte de l'homéopathie, vous pouvez également tenter cette méthode pour soigner bébé. Personnellement, sur cette maladie, je n'y ai pas encore eu recours pour elle, même si je sais que pour le mal de cœur, Nux Vomica en 7 CH est assez efficace (5 granules 2 fois par jour).

Et je touche du bois pour ne pas avoir à compléter cet article d'ici quelques temps avec la gastro du siècle. Mais selon mon pédiatre, le Rotateq m'évitera cette mauvaise expérience (#jecroiselesdoigts).

Et vous, avez-vous des trucs et astuce pour faire face à cette maladie ?

Billets antérieurs